Se préparer à l’épreuve orale d’Anglais du bac

L’enjeu :

Nous le savons, la nouvelle réforme des épreuves d’oral d’anglais au bac 2013 risque d’être une vraie épreuve au sens propre du terme pour les candidats qui ne se seront pas bien préparés ! Car il ne s’agit pas d’avoir seulement été consciencieux tout au long de l’année scolaire mais d’être prêt le jour J à affronter un examinateur qui jugera en quelques minutes et notera !

Bon, rassurons-nous, il y a encore quelques semaines pour se préparer tranquillement en sachant se faire aider si nécessaire pour avoir la meilleure note possible, ce qui peut être important pour la suite des études universitaires.

préparer son oral d'anglais du bac

Préparer son oral d’anglais du bac

Voici quelques conseils de bon sens pour affiner sa préparation à l’oral d’anglais au baccalauréat :

Éliminer le stress

A l’oral c’est l’ennemi n°1. Combien de candidats, pourtant sûrs de leur affaire se retrouvent bouche cousue ou bafouillant lorsqu’ils se retrouvent face à l’examinateur. A cela pas de miracle, surtout aucune prise de médicament censé vous booster, mais un bon sommeil la veille de l’épreuve, un petit-déjeuner énergétique pas trop lourd à digérer, ne pas bachoter la veille avec la certitude d’embrouiller le cerveau, etc. Et se dire que tout se passera bien !

Regarder la TV

Regarder les séries en anglais

Regarder les séries en anglais

Oui, ou son équivalent sur le Net ! Nous l’aurons compris, pas de films ou d’émissions de la TV française mais des bons films ou séries en anglais afin de mettre régulièrement le cerveau en situation de bain linguistique et prendre ainsi, en se distrayant, l’habitude d’écouter, de comprendre sans tenter de traduire des dialogues en anglais. C’est aussi une très bonne méthode pour apprendre du vocabulaire, les expressions, les formulations, l’accent. Votre examinateur sera comme un personnage d’une série, il vous interrogera et vous devrez lui répondre du tac au tac !

Se mettre en situation de l’épreuve

Si vous avez la chance d’avoir un proche suffisamment anglophone, mettez le à contribution régulièrement. il saura vous mettre dans l’ambiance de l’épreuve et corriger les fautes d’expression et d’accent.

Ne pas apprendre par cœur

Cela ne sert à rien d’apprendre des listes de mots, surtout sortis du contexte des textes étudiés en classe. Les relire oui, en comprendre le sens, les commenter en éventuellement, s’enregistrer pour vérifier si des erreurs de compréhension et d’expression subsistent et les corriger.

Se faire aider

Il y a bon nombre de méthodes disponibles mais il faut faire le bon choix pour une bonne préparation à l’oral d’anglais. Dans ce cas il faut s’y prendre un peu à l’avance. Privilégier les méthodes interactives qui permettent d’expliquer en anglais les textes que vous présentez avec un professeur qui vous questionnera et saura instaurer un dialogue dans les mêmes conditions que votre examen. Attention, se faire aider quelques jours avant l’oral d’anglais ne servira à rien !

Vous l’avez compris. Pas de panique et d’inquiétude si’ l’on ne se sent pas tout à fait prêt. Il reste suffisamment de temps pour parfaire sa préparation à l’oral d’anglais… en suivant les conseils indiqués plus haut et surtout ne pas hésiter à se faire aider !

Et bonne chance à tous !